Quelles sont les couleurs existantes?

La génétique des couleurs

Le Bengal est absolument extraordinaire. À la base connu pour sa couleur Brown, dit fauve, le Bengal possède en fait une très grande variété de couleurs potentielles.

BROWN

Le brown est la couleur des jaguars et des léopards de type Tabby (patron). Vous retrouverez des browns BICOLORES (robe à spots) comprenant une couleur de fond et une seconde couleur sur les spots. Vous retrouverez aussi les TRICOLORES (robes à rosettes) comprenant une couleur de fond plus pâle, une seconde couleur pour le serti (contours des rosettes) de couleur plus foncée presque noire et une troisième couleur au centre de la rosette.

La palette de couleurs possible chez les Browns est très variée et passe du gris-beige (froid) aux couleurs dorées voir feu (chaud). Le brown est la couleur de départ de la race et celle qui à la base, est la plus connue et la plus recherchée des acheteurs.

Lecture des tests de couleur : “B”, “B/B”


SNOW LYNX

La snow est apparu grâce à un gène récessif “colour point” des chats de fondation initiale de la race. C’est en fait une sorte d’albinisme partiel n’affectant pas les extrémités soit la queue, les pattes, les oreilles et le nez. Le patron demeure visible mais estompé chez le snow. Les yeux sont très clairs passant du bleu au vert d’eau. Les Bengals snow sont moins contrastés mais en revanche, ils ont une robe ivoire nacrée très douce, parfois un peu grise ou crème.

Le colour point “Cs/Cs” venant du chat siamois, produit un Bengal de couleur SEAL LYNX POINT. Cette couleur est très prisée des acheteurs. Cela dit, il est vrai que le Seal Lynx Point est moins contrasté que ses confrères.

Lecture des tests de couleur: “Cs/Cs”


SNOW SÉPIA

Ce gêne fut introduit volontaire dans les lignées grâce au Burmèse. Les éleveurs ayant fait l’introduction de ces gènes souhaitaient améliorer le contraste du snow lynx. Et ce fut un succès! Les Sépias sont donc plus contrastants que les Snow Lynx mais ce n’est pas une couleur simple à travailler. En effet, le fond de la robe peut souvent être trop foncé et donc le chats ressemble d’avantage à certains browns. Ses yeux sont d’un vert peu saturé.

Lecture des tests de couleur: “Cb/Cb”


SNOW MINK

Le Seal Mink est en fait un mélange entre le Seal lynx et le Seal Sépia. Il possède donc les deux allèles, une de chacun de ses confrères Snow. Sa couleur sera donc intermédiaire entre le Snow Lynx et le Snow Sépia. Ses yeux sont d’un très beau vert voir aigue-marine. Sa couleur générale est chaude.

Lecture des tests de couleur: “Cs/Cb”


CHARCOAL

Le charcoal est généralement BICOLORE car la troisième couleur, à l’intérieur de la rosette est aussi foncée que le serti de celle-ci. Ce ne sont pas des spots mais des rosettes foncées. Le charcoal se reconnait facilement grâce au masque tabby très contrasté révélant le contour des yeux blanc. Le dos est souvent plus foncé, presque noir comme une cape aussi appelé “Zorro markings”. Grâce au patron JETBLACK, ils sont toujours d’apparence foncée mais clairement contrastée au niveau des rosettes par apport au fond de la robe. Le charcoal est en fait une variété et non pas une couleur à part entière. En effet, on retrouve du brown charcoal, silver charcoal, snow charcoal et bleu charcoal.

Pour vulgariser le charcoal, est en quelque sorte un “demi-mélanistique” car il porte la moitié du gène non-agouti soit 1 ALC agouti de son cousin sauvage le Léopard d’Asie.

Lecture des tests de couleur: “Apb/a”


SILVER

Le silver est très difficile à produire mais lorsqu’il est correctement produit, il est spectaculaire. Il ressemble beaucoup à la panthère des neiges. Le Silver est en fait un Brown porteur du gène inhibiteur dominant “I” qui est responsable de la teinte argentée. Le gène “I” bloque la production de pigment jaune. Les Silvers intensément contrastés sont parmi les plus beaux. Cependant, il arrive que le gène inhibiteur “I” n’ait pas entièrement fait son travail et laisse apparaître des tons de jaune spécialement sur le visage et les pattes. Se n’est pas souhaitable chez le silver. Cette coloration jaunâtre est appelée “tarnish”. On recommande parfois de marier deux Silvers afin que les chatons soient potentiellement “homozygotes silver” donc “I/I” afin qu’il y ait moins de possibilité de tarnish chez les chatons (cette hypothèse n’a cependant pas encore été prouvée).

Il est aussi recommandé d’introduire du Charcoal ou du Mélanistique dans les lignées de Silver afin de prononcer les contrastes froids.

Lecture des tests: impossible (le gène “I” ne se teste pas) et l’animal sera présenté “B”, “B/B” comme le Brown mais sera clairement Silver à l’oeil.


MÉLANISTIQUE

Depuis l’introduction de la race, certains chatons apparaissent noirs de temps à autre. Pendant de nombreuses années, ces petits ont été vu par les éleveur comme étant indésirables puisque le contraste est moins apparent. Cependant, les éleveurs ont éventuellement découverts que les chatons Mélanistiques sont en fait porteur des mêmes gènes que leur cousine sauvage la panthère noire. Le Bengal hérite donc de DEUX copies du gène récessif non-agouti. Rappelez-vous, le Charcoal lui n’est possède qu’une seule copie. Comme sa couleur noire est uniforme sur l’ensemble de sa robe, on le dit “Solid Black”. Le patron fantôme permettant de voir les rosettes sous la couleur noire lorsque les petits sont jeunes, a tendance à foncer en vieillissant et à rendre le contraste rosettes/fond moins évidents.

Les Mélanistiques sont donc moins appréciés des acheteurs mais très utiles pour les éleveurs travaillant les Silvers contrastés.

Lecture des tests de couleur: “a/a”


BLEU

Comme le Lynx, le bleu est apparu spontanément grâce à un gène apporté des chats fondateurs de la race soit le gène “d” de la dilution. Ce sont donc des Brwons dilués, le noir devient gris bleuté et le jaune devient crème. Les bleus sont encore rares et peu travaillés des éleveurs puisqu’ils ne possèdent pas un grand contraste tel que leur cousin sauvage, le Léopard d’Asie. Le bleu est idéal pour ceux qui apprécient l’allure plus douce que sauvage.


SMOKE

Le smoke est unique et très particulier. C’est en fait un Silver Mélanistique. Mélanistique donc noir, sur fond Silver, argenté. Ils ont donc hérité des deux allèles non-agouti du mélanistique “a/a” mais aussi du gène inhibiteur “I” du Silver. Cette couleur est merveilleuse pour les amateurs de Mélanistique désirant un contraste avec la couleur de fond plus pâle. C’est grâce aux sous-poils blancs que les rosettes ou spots sont visibles malgré les allèles non-agouti. Cette couleur est très rare et permet aux éleveurs de Silver de prononcer les contrastes chez les chatons mais aussi de bien travailler les Browns.